Un baby entrepreneur…

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Un proverbe célèbre dit “vouloir, c’est pouvoir”. Sena en a fait sa philosophie. Portrait d’un jeune passionné de mode et à l’origine d’un projet novateur.

Une passion depuis toujours

Sena nous raconte avoir introduit l’univers de la mode par l’intermédiaire des shootings. Toutefois, le mannequinat ne correspondait pas à ses aspirations. “J’avais envie  de contribuer à ma façon à une mode plus personnelle et de travailler aux côtés de ceux qui font la mode: les stylistes et toutes les personnes qui portent fièrement leurs vêtements comme une seconde peau”, nous explique-t-il.

Après un diplôme en vente, Sena poursuit son cursus en s’inscrivant en 7e Gestion de petites entreprises à l’Athénée Guy Lang de Flémalle. C’est en échangeant en classe avec ses camarades et une enseignante que l’idée du projet lui est venue: créer une plateforme, un espace qui met en lumière les créations de stylistes dans un univers urbain et chic. A ce moment précis, One Such n’est qu’une idée mais avec la détermination de Sena, il deviendra un réel projet.

Un projet scolaire devenu réalité

Dans le cadre de sa formation de gestion, il lui a été demandé de constituer tout au long de l’année le dossier d’une petite entreprise. Sena y a vu l’opportunité de tenter son projet et d’être accompagné par des enseignants professionnels dans le domaine. Avec l’aide de ceux-ci, il applique ainsi directement la théorie acquise dans son projet. Porté par ses camarades de classe et l’équipe éducative, Sena réalise un premier défilé avec quelques créations lors de la journée portes ouvertes de l’établissement. C’est une première réussite.

“Le soutien et les conseils de mes professeurs m‘ont aidé à aller jusqu’au bout et à ne rien lâcher tant sur le plan scolaire que professionnel”, nous raconte-t-il avec une pointe d’émotion.

Se faire aider pour aller plus loin

L’année se termine par une réussite sur le plan scolaire (CESS et diplôme de gestion en poche) mais, sur le plan professionnel, la concrétisation n’est pas encore au rendez-vous. Au lieu de renoncer définitivement à son projet, Sena se tourne vers les aides octroyées aux jeunes entrepreneurs.

Il se fait suivre par Inc’Up. Cette start-up le conseille et l’amène à revoir le projet de départ afin de le rendre réalisable et adapté au marché actuel. L’univers du streetwear est alors étendu pour laisser plus de place à la diversité des styles. One Such voit ainsi le jour. “J’avais besoin d’une structure et de professionnels pour me lancer. Inc’Up m’a ainsi fourni l’aiguillage et les ressources nécessaires”, nous explique Sena.

Sena fait également appel au soutien d’Isabelle et Laurent. En effet, au centre de la Cité Ardente, un espace de co-working a vu le jour sous le nom de “Chez Edmond”. Dans cette ambiance créative et dynamique, Sena y trouve l’organisation et les encouragements dont il a besoin pour maintenir son projet.

Une plateforme, une équipe

Grâce à des contacts accumulés au fur et à mesure de ses expériences, Sena s’entoure de professionnels motivés. Ceux-ci séduits par le projet prennent part à l’aventure, comme Abder qui est devenu le co-fondateur du projet. “J’ai fait de très belles rencontres. L’équipe de One Such est soudée et complémentaire. C’est notre force.”, nous explique le jeune homme. “Seul, je n’y serais jamais arrivé”, confie-t-il. Il en profite ensuite pour remercier tous ceux qui ont cru en lui et en ce projet.

Se qualifiant lui-même de “baby entrepreneur”, Sena est conscient qu’il a encore beaucoup à apprendre et que maintenir une plateforme telle que One such ne sera pas chose aisée. Mais, à 23 ans, il ne manque pas de détermination et d’idées pour viser toujours plus haut. Une chose est sûre, il compte bien gravir les marches les unes après les autres pour faire de son projet et de ceux à venir une réussite.

Avec beaucoup de soutien, un soupçon d’audace et un trop plein de motivation, une idée aussi improbable soit-elle peut se réaliser. Alors, comme Sena et de nombreux jeunes entrepreneurs, réalisez vos projets les plus fous.

Ce parcours vous inspire-t-il? Avez-vous déjà rêvé et/ou lancé un projet qui vous tient à coeur?  Réagissez en commentaire et faites-nous part de votre expérience.

Si vous voulez encore plus de contenus, likez, commentez et partagez!

La Rédac One Such, 14 avril 2020.